THURSDAY 20 MAY 2021 8.30pm-9.30pm | CONCERT | IN BETWEEN LIGHT AND SHADE - BY AGATHE MAX AND ANNE LOVETT WITH VISUALS BY LI CHEVALIER 

 

FOR LIVE CLICK HERE

 

Agathe Max, viola
Anne Lovett, piano
Li Chevalier, visuals Obscure clarté

 

Drawing inspiration from a mixed repertoire including pieces by Erik Satie, Lili Boulanger, Fritz Kreisler, Henry Purcell, and their own compositions, violinist Agathe Max and pianist Anne Lovett meld both classical and contemporary music with electronics and the multi-media installation Obscure clarté by visual artist Li Chevalier.

 

PROGRAMME

 

Erik Satie, Gnossienne No. 1, Avant-dernières pensées
Lili Boulanger, Reflets
Fritz Kreisler, Praeludium and Allegro
Henry Purcell, tbc
Anne Lovett, Margate, What We Are
Agathe Max, White Mill Under Sun Ra's Control

 

This concert is presented as part of Beyond Words and les Salons en Musique, a chamber music concerts series supported by Aline Foriel-Destezet

1/3
2020 | IN PROGRESS |  FLYING SOUL - LI CHEVALIER EXHIBITION IN LONDON

Dates à déterminer

 

En collaboration avec London Central Saint Martins College of Arts And Design

<Flying Soul> est un projet qui se déroulera à Londres. Il s'agit d'une installation multimédia immersive de l'artiste française Li Chevalier.

 

Le projet est composé d'une série d'installations de l'artiste LI CHEVALIER implantées dans des sites spécifiques, tels que des zones industrielles abandonnées, des villages déserts, des plages polluées, des vestiges de lieux de culte autrefois incendiés, des quartiers historiques défigurés.

Plus d'informations en cliquant ici.

1/3
2019 | SALON DE MONTROUGE |  REN Han

Du 27 avril au 22 mai 2019

Le Beffroi  2, Place Emile Cresp   92120 MONTROUGE

RAIBAUDI WANG a contribué à la mise en place de l’installation 400.000.000 dans le cadre de la participation de REH Han au Salon de Montrouge.

 

REN Han a utilisé des haches et des outils électriques pour creuser les murs et révéler ainsi un dessin panoramique de la Lune et de l’espace. À partir d’images trouvées sur internet et de gravures anciennes, les dessins reproduits résultent d’un mélange entre virtuel, fantaisie et réalité. L’artiste s’interroge sur le sens de la construction et de la destruction des êtres humains. 

 

Autres soutiens: ministère de la Culture, département des Hauts-de-Seine et ville de Montrouge.

1/4