• Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Wechat
  • Noir Icône YouTube

© 2018-2019  RAIBAUDI WANG  All Rights Reserved

La diversité des tailles et des thèmes abordés, le symbolisme suggéré, le métal et le bronze utilisés sont les mots qui définissent le mieux les oeuvres de GEORGE SCULPTEUR. 

 

Les « Doodles » évoquant les poupées de chiffons de l’enfance, les « Femmes-végétales », poétiques et métaphoriques, et les séries de coloriages inachevés sont les principaux domaines de réflexion de l’artiste.

Elle a travaillé en Espagne et en Italie avant de s'installer dans le sud de la France.

GEORGE SCULPTEUR

Les Doodles ne sont que des Pièces Uniques en bronze. Sur leur corps sont tatoués : le jour, le mois, l'année et leur heure de naissance.

"Ready-Made Myself" : Les Doodles de George sont une collection en bronze de pièces uniques, nées en 2013 année du centenaire du premier Ready-Made de l'histoire de l'art, inventé par Marcel Duchamp.


"Ready-Made Myself" semble évoquer une série de clins d'œil autour de la notion artistique du Ready-Made et aussi de l'expression "Made myself" exprimant la totalité de la fabrication des Doodles par l'artiste elle-même.

 

George réhabilite le travail de l'artiste engagé dans une production qui s'impose et vaut par l'ensemble des savoirs faire très pointus indispensables à la réalisation. Rien n'est "prêt" d'emblée dans les Doodles, tout est à faire : affaire de patience, d'extrême minutie voire de préciosité, d'humeur aussi, voire d'ironie.

Coloriages inachevés

Cette série de grandes toiles très richement colorées mais cependant pas totalement recouvertes par la couleur évoque à la fois le mouvement Dada et le Surréalisme dont George revendique l'esprit ludique, trublion.

Les "coloriages inachevés" sont à voir comme des récits segmentés, des parcours traversant les références de l'histoire de l'art mais nourris de l'ensemble du travail de George et rythmés par les histoires et les temps de ses rencontres.

Dans ces dessins on reconnaîtra la plupart des personnages ou objets (portraits de femmes, petits animaux et objets appartenant à l'univers des jouets, de l'enfance, les Doodles) faisant partie de l'univers onirique et référentiel de l’artiste apparaissant au gré d'un désordre graphique joyeux et richement orné.


Ces coloriages évoquent également dans leur chaos maîtrisé la liberté de George de contrarier les codes convenus du dessin, de la couleur, de la forme en les dissociant dans la temporalité de leur fabrication et les explosant dans des confrontations malicieuses mais assumées.